forêt des Landes

Située dans la Gascogne, au sud-ouest de la France, la forêt des Landes est un massif forestier étendue sur une surface d’environ un million d’hectares. Il s’agit de la plus grande forêt artificielle de l’Europe occidentale, qui forme un triangle réparti sur la Gironde, les Landes et une partie de Lot-et-Garonne. Oui, ce site a été inventé puisqu’avant la plantation des pins, il ressemblait à un désert. Découvrez dans ce guide les raisons qui ont incité à la plantation de la forêt des Landes.

Historique de la forêt des Landes

Vous n’avez peut-être pas idée mais les Landes étaient autrefois désertiques, marécageuses à l’intérieur et ensablées sur le littoral avant cette immense forêt de pin servant d’attractivité présidentielle. C’était un territoire inhospitalier, hostile et méconnu, où sont habités de manière rudimentaire une population d’éleveurs ovins. Seule une petite zone composée de forêts mixtes était d’origine naturelle.

Près de 250 000 hectares du littoral gascon sont boisés, il y a deux mille ans. La majeure partie de ce massif contient des pins maritimes plantés par l’homme, vers la fin du XVIIIème siècle. Presque tout le domaine est recouvert de forêt artificielle, conçue par semis ou plantation, et cultivée de façon industrielle pour des motifs très précis.

Depuis lors, des hommes d’affaire plein d’ambition ont exploité cette terre encore vierge. Leur objectif étant de faire fortune en plantant du riz, du tabac, des arachides et élevant des animaux. On y a même découvert des dromadaires vers 1830. Malheureusement, toutes les tentatives ont voué à l’échec.

Faisant suite à ces mauvaises expériences, l’empereur Napoléon III a exigé, au travers la loi impériale du 19 juin 1857, communes et propriétaires de terrain à assainir et ensemencer les sols dans les Landes pour les extraire du désert. Les pins maritimes sont les seuls qui peuvent y pousser correctement.

A quoi sert la forêt des Landes ?

Face à la menace permanente du sable et aussi de l’eau sur les villages, l’intention d’implanter la forêt dans les Landes a émergé. Des hommes ont essayé de trouver des solutions pour arrêter les dunes entraînées par le vent et l’océan. Entre autres, ils ont installé des clayonnages fixés par des petits piquets abritant le vent d’ouest afin d’empêcher le développement des sables mobiles.

On a commencé à ensemencer massivement de pins et assainir le sol en Pays de Buch, où se situe le premier cordon de sable côtier. Ces arbres constituent une excellente végétation dunaire sur le littoral. L’opération pinède s’est étendue après dans la vallée qui se trouve derrière.

Cette alternative permet, à l’intérieur des Landes, de drainer l’eau des marécages, qui semblent les principaux facteurs de la propagation du paludisme, et d’améliorer les conditions d’hygiène. En fait, ce territoire a été aperçu auparavant comme un « désert malsain », générateur de maladies telles que le paludisme et la peste. Pourtant, il se situe près de la capitale bordelaise. Les pins sont reconnus à cet effet pour leurs vertus curatives.

Une grande source de bois et d’or blanc

Cette plantation de pins maritimes porte préjudice au système agropastoral, qui permet à nourrir les familles de bergers vivant sur les terres de la lande. Ces habitants sont de plus en plus appauvris et ont du mal à trouver d’espace pour faire pâturer leurs animaux. Mais les choses se sont évoluées. Des améliorations sont portées sur les techniques de culture de pins au fil du temps, ce qui a fait augmenter la productivité.

Les bergers se sont convertis progressivement en résiniers. La Forêt des Landes s’est transformée rapidement en un véritable enjeu économique. Déjà elle procure des bois pour l’hiver. A d’autres moments, le gemmage est devenu l’activité principale de la zone durant le règne de Napoléon III au début du XXème siècle.

Il s’agit d’un processus consistant à récupérer la résine dénommée « l’or blanc » en déchirant l’écorce des pins. Celle-ci s’utilise pour fabriquer des chandelles, des bougies et des torches. Elle sert également à boucher les navires en bois ou encore à entretenir les cordages. Par distillation, la résine fournit l’essence lumineuse, qui compose la matière première de nombreux produits chimiques comme la peinture, le vernis, etc.

Malgré tout, la forêt de pinède des Landes reste l’un des symboles du territoire. Elle représente un atout favorable pour le tourisme, qui fait partie des ressources importantes de la région.