Jade Magnien multiplie les bons résultats pour participer aux épreuves de surf lors des Jeux Olympiques (Photo DR).

Jade Magnien multiplie les bons résultats pour participer aux épreuves de surf lors des Jeux Olympiques (Photo DR).

Celle que tout le monde surnomme Calamity Jade, a un rêve depuis toujours : représenter son pays dans sa discipline pour les Jeux Olympiques. Avenir du surf français, Jade s’entraîne dur pour progresser techniquement et dépasser ses limites en surfant les meilleurs spots de la planète. C’est d’ailleurs grâce à sa nature passionnée et déterminée que Seignosse a choisi la jeune surfeuse pour représenter la candidature de la ville en tant qu’organisatrice du surf pour les Jeux Olympiques 2024.

La pépite des Landes connaît bien son terrain de jeu, alors si une personne est en mesure de le représenter au mieux, c’est bien elle. Elle assistera donc la ville lors des procédures de sélection pour l’organisation des jeux de 2024.

Après avoir terminé deuxième sur les 4 étapes du Rip Curl Grom Search, Jade a été sélectionné pour participer à la finale européenne qui s’est tenue les 18 et 19 novembre à Hossegor (Landes). En entraînement à Bali depuis le début du mois de novembre, il a malheureusement été impossible pour elle de revenir y participer, son vol a été annulé, manque de chance! Bloquée sur l’île, Jade a n’a donc pas pu faire ses preuves face à des adversaires internationaux de taille.

Positive et souriante, la jeune surfeuse se console en profitant de toutes les ressources que l’île des Dieux offre. D’autant plus qu’elle reprendra la direction du soleil avec au programme ; le Portugal pendant les fêtes de fin d’année, puis l’Australie pour 3 mois aux côtés de son coach, Mark Richardson considéré comme l’un des entraîneurs de surf internationaux les plus expérimentés.

A son retour,  elle envisage de ne pas reprendre immédiatement la compétition, car elle aimerait se laisser du temps pour acquérir une certaine maturité dans son surf. Jade met toutes les chances de son côté pour concrétiser son rêve de participer aux Jeux Olympiques 2024. Si ses 15 ans lui offrent un niveau redoutable en surf, rappelons qu’il lui reste 7 ans pour se perfectionner…

Pyrénéesinfo Landes, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*